//
accueil

Latest Post

Notre nouveau mode de vie

En s’installant dans le Sud, on avait le projet de changer de mode de vie, de vivre mieux en manger mieux et en étant plus écolo. Donc on s’y est mis petit à petit. Voici nos actions :

  • On ne mange que des fruits et légumes bio et locaux. On passe par les paniers d’avoine et on en est très satisfait. Ca nous coûte forcément un peu plus cher que si on achetait nos fruits et légumes au supermarché mais c’est tellement bon et on aime participer au développement des producteurs locaux français.
  • On aimerait manger de la viande bio mais ça coûte tellement cher. J’en achète occasionnellement au rayon bio des supermarchés. Donc pour le moment, on se fournit chez le boucher. Bien sûr ça nous coûte beaucoup plus cher donc on consomme moins de viande qu’avant. Mais on voit la différence également. La viande n’est pas remplie d’eau et elle a du goût.
  • Pour le poisson, on a de la chance car on a des éleveurs pas loin de la maison. On se fournit directement sur le ponton près de la plage des Sablettes. Ce sont des éleveurs de Saint Mandrier qui font de la daurade, du loup, des huîtres, des moules, des crevettes… Ils leur donnent de la nourriture de Bretagne. C’est hyper bon et super frais. Je n’ai jamais été déçue.
  • On essaie aussi de manger beaucoup moins de viande (une fois par jour maximum, le midi en général). On n’était pas prêt avant mais depuis qu’on fait toutes ces démarches, c’est devenu naturel.
  • Le matin, on consomme beaucoup de protéines et beaucoup d’oeuf. Déjà qu’on mangeait des oeufs de poules élevées en plein air, on continue mais désormais en label rouge. Vu qu’on en consomme beaucoup, autant que ça soit de la qualité.
  • On essaie d’acheter au maximum en vrac (pâte, haricot, thé…).
  • Autre que la nourriture, on fait nos produits d’entretien maison. J’attends que les produits du commerce qu’on a acheté en s’installant ici soient terminés pour les faire moi-même. Il y a énormément de recettes sur internet. Alors pour la lessive, ça a pris tout de suite. Par contre, pour le liquide vaisselle (aussi bien le liquide que les tablettes pour le lave-vaisselle), j’ai testé plusieurs recettes et rien de vraiment satisfaisant. Donc pour le moment, j’ai du liquide vaisselle bio et des tablettes normales en attendant de trouver la bonne recette.
  • On a aussi arrêté le gel douche, on ne se lave qu’au savon (aussi bien les mains que le corps). Pour le shampoing, là aussi j’ai testé plusieurs recettes mais rien de satisfaisant. Donc on a du shampoing du commerce pour le moment. J’aimerai passer au No Poo prochainement.
  • J’utilise du coton réutilisable pour me démaquiller.
  • On fait nos machines (le linge et la vaisselle) pendant les heures creuses, aussi bien par soucis économique qu’écologique. Vu que désormais les machines sont équipées de minuteur, ce n’est pas contraignant du tout.
  • On essaie d’avoir le moins possible de plastique à la maison. Donc on a des contenants en verre pour les aliments secs, des bouteilles en verre pour l’eau et les jus maison, on prend des pochons en tissu pour tout ce qu’on achète en vrac…
  • On fait le tri bien sûr mais notre commune ne le fait pas autant qu’en Ile de France. Ca a d’ailleurs été un choc en arrivant.

Je sais que c’est déjà bien, c’est mieux que rien comme on dit, mais ce n’est pas encore assez. Il y a encore beaucoup de choses à la maison dont on n’arrive pas à se passer et qui sont mauvaises pour la planète. Par exemple, les couches et tous les cotons qu’on utilise pour changer notre bébé, on lui donne un bain tous les trois jours, les biberons et toute sa vaisselle en plastique… Mais ça va venir avec le temps. Il faut aussi qu’on soit prêt mentalement pour ces changements. Aujourd’hui, je ne me vois pas utiliser des couches réutilisables par exemple..

Dès que le printemps sera là, on prévoit de cultiver des fruits, des légumes et des herbes aromatiques bio si possible dans le jardin. J’aimerai aussi qu’on fasse notre propre compost. Aujourd’hui, avec les épluchures de fruits et légumes, je fais des bouillons de légume mais plus tard on gardera ça pour le compost.

Dans l’idéal, j’aimerai qu’on devienne indépendant en terme d’énergie (l’électricité par des panneaux solaires et l’eau par des récupérateurs de pluie) et qu’on est une maison faite de matériaux naturels. C’est un projet sur le long terme. Mais je pense que ça vaut vraiment le coup.

Et vous, êtes-vous écolo ? Quels sont vos actions ?

Voici une liste de mes bonnes adresses :

Retrouvez-moi sur :


Suivez-moi sur Facebook      Suivez-moi sur Twitter      Suivez-moi sur Twitter      Suivez-moi sur Instagram     Suivez-moi sur Hellocoton      Suivez-moi par flux RSS

Catégories

Archives